La réalité augmentée transforme les usages en industrie

La 4ème révolution industrielle est désormais une réalité !

Les usages rendus possibles par le digital transforment les usines, notamment avec la réalité augmentée qui permet d’envisager les métiers sous un autre angle.

Découvrons tous les bénéfices qu’elle peut apporter.

Le principe

© Microsoft Hololens

La réalité augmentée peut permettre aux opérateurs de :

  • Disposer d’informations en superposition de leurs machines sans que cela nécessite d’interaction,
  • S’appuyer sur un outil capable de détecter des parties spécifiques et lui permettre ainsi de valider la bonne association entre des pièces.

Cette « surcharge » de la réalité peut passer par des :

  • Casques ou lunettes de réalité mixte
  • Tablettes
  • Smartphones

Les applications possibles

Guider un opérateur de maintenance dans ses interventions sur des machines

Lors de la maintenance de machines complexes, la réalité augmentée peut être un atout de choix pour guider l’opérateur.

Les bénéfices sont multiples :

  • Il peut être autonome sans devoir faire appel à un expert sur place
  • Il peut consulter de la documentation en temps réel : fiches de sécurité, checklist d’intervention,…

Un support d’apprentissage

© Microsoft Hololens

En dehors de la captation d’un environnement en dimensions réelles, la réalité augmentée peut simuler des situations (radiation, déformation) et se révèle être un support performant pour former des opérateurs, débutants ou confirmés en :

  • Rendant ludique l’apprentissage avec des mécaniques de gamification ou des défis à relever tout en visualisant immédiatement les résultats,
  • Précisant les gestes à adopter de manière plus claire et plus précise qu’avec un simple guide papier.

Dans le cas d’équipes tournantes ou ayant un fort turn-over, le temps de formation peut ainsi être fortement optimisé.

Augmenter la productivité et la qualité

Avec la précision qu’elle apporte, la réalité augmentée permet aux équipes de limiter le nombres d’erreurs (mauvais sens par exemple) en laissant peu de place à l’ambiguïté.

Ainsi :

  • Les temps consacrés aux opérations de maintenance sont optimisés
  • Les matériels sont correctement utilisés
  • On exécute la bonne tâche au bon moment

Dans le cas de vérifications de conformité, les contrôles automatiques de positionnement des composants font gagner un temps précieux.

Renforcer la sécurité

Le domaine de l’industrie a de fortes exigences et contraintes autour de la sécurité des employés qui interviennent sur des machines qui peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées.

La réalité augmentée peut permettre de :

  • D’alerter l’opérateur sur des zones sensibles en lui rappelant qu’elles nécessitent une attention particulière
  • De faire de la pédagogie en donnant un maximum d’informations

Par ailleurs, la connectivité peut permettre d’alerter en temps réel un expert en cas d’urgence, par du push.

Mises à jour

En intervenant, un opérateur peut transmettre des informations complémentaires ou en corriger et les diffuser facilement à toute la chaîne : bureau d’études, lignes de production,…

Comment ça marche ?

Il y a globalement 2 techniques pour déclencher la détection d’objets : le marqueur, qui nécessite de baliser l’objet avec un élément reconnaissable par le device utilisé (ex : QR code) ou la reconnaissance d’image.

La plus performante est sans conteste la reconnaissance d’image mais pour fonctionner de façon optimale elle doit être combinée avec :

  • La détection des bords : le logiciel reconnait son environnement grâce à un modèle 3D pré-enregistré, ce qui permet de dérouler des scénarios d’accomplissement de tâches,
  • La cartographie : on réalise un mapping de l’environnement en temps réel pour pouvoir y ajouter de nouveaux éléments (ce que fait très bien Hololens par exemple),
  • La géolocalisation sans GPS qui permet de fournir la distance entre l’opérateur et son environnement.

Sans conteste, la maturité des technologies (Hololens 2 par exemple) sera un véritable accélérateur dans l’adoption de ces nouveaux outils.

Les industriels ayant lancé des tests et mis en place ces process constatent déjà de vrais bénéfices dans la productivité, l’efficacité et la sécurité (75% des entreprises en tirent plus de 10% de bénéfices opérationnels).

Sources : Visativ et L’Usine Digitale